Types de risques ergonomiques au travail

Par | Sep 5, 2019 | Système de gestion SST

L’ergonomie peut être appelée l’étude scientifique des personnes ayant des interactions au travail basée sur l’évolution des facteurs humains. Pour ce faire, veuillez-vous reporter au précédent blog précédemment publié : « Connaissez-vous l’ergonomie en milieu industriel? ».

Selon ISO (/TR 9241-100, 2010), cette discipline est: la compréhension des interactions entre l’homme et les autres composantes d’un système, et la mise en œuvre dans la conception de théories, de principes, de méthodes et de données pertinentes afin d’améliorer le bien-être des hommes et l’efficacité globale des systèmes.

Les expositions

Les études en ergonomie ont pour objectif de prévenir tout type de blessures et de troubles musculo-squelettiques (TMS) causés par les expositions du travailleur durant sa tâche / à son poste de travail. L’exposition peut être soudaine ou demeurer dans le temps (force, dextérité, vibrations, poids (charges), mouvements répétitifs, postures inconfortables, bruit, visuel, température, etc.).

Les conditions de travail contribuent au stress physique et psychologique et peuvent affecter négativement le système musculo-squelettique. Dans une tâche, il peut y avoir plus d’un facteur de risque. Le niveau de développement des risques ergonomiques dépend de : l’intensité de travail, le mode d’exécution, l’utilisation de la mémoire, les aspects non contrôlés / non comptabilisés, le mode de fonctionnement de l’équipement, les distances à atteindre au poste de travail, la fréquence, la durée des tâches / opérations sur le poste de travail et atmosphère de travail. Pour ne citer que ceux-ci, ces éléments représentent pour la plupart des facteurs de risque observés et étudiés pour déterminer la probabilité de survenance de risques ergonomiques au travail.

Dans ce blog, nous allons nous concentrer sur les types de risques professionnels.

 

Le stress physique provient de la force exercée, de la répétition des tâches et des postures requises. Pratique, Démonstrations de principes ergonomiques (2011). Practical Demonstrations of Ergonomic Principles (2011) indique qu’il existe des postures neutres, des postures inconfortables, des postures dynamiques et des postures statiques. Lorsque vos muscles et vos articulations sont au repos et détendus, vous êtes dans une posture neutre. Les postures dynamiques, inconfortables ou contre nature exigent de plus en plus d’efforts de la part des muscles, des tendons, des nerfs et des os, car les mouvements atteignent les limites de l’amplitude des mouvements et peuvent entraîner des TMS dans le temps. De plus, si vous maintenez la même position, même dans une posture neutre, pendant une période prolongée, cette posture statique peut provoquer une fatigue musculaire supplémentaire et perturber la circulation sanguine. Voici quelques risques supplémentaires liés aux positions statiques: insuffisance de la circulation sanguine, diminution de la force musculaire, douleurs dans le dos, inconfort, risque de chute, etc. En posture dynamique, il existe de risques déjà étudiés dans la littérature: maux de dos, fatigue / douleurs musculaires, TMS à toutes les articulations, troubles des régions cervicales, troubles du tendon, troubles du cou, maladies vasculaires, hernie, etc.

Le stress psychologique résulte de facteurs liés à l’organisation du travail (charge de travail fatigante, répétitivité, manque de contrôle du travail, demande mentale extrêmement forte ou faible, faible satisfaction au travail), de facteurs extérieurs au travail (responsabilités parentales) et de facteurs individuels liés au travailleur. Voici quelques risques de cette catégorie de facteurs affectés: fatigue, grave stress, dépression, déviation de l’attention (défaillances cognitives), dépression, anxiété, erreurs, etc.

 

Dans un context mondial…

L’ergonomie ne devrait plus être limitée à la correction des aspects néfastes des relations humaines avec les technologies ou seulement à la participation de la conception d’artefacts ou d’interfaces compatibles pour des usagers. Réduire ces risques ergonomiques à la source comme stipulé par le LSST serait un rôle en amont à prendre en compte dès la conception des équipements ou des projets. Une tendance très encouragée, mais encore primaire dans son application au niveau mondial. Les scientifiques y travaillent encore sur leur intégration. Toutefois, les sciences ergonomiques sont très demandées dans la phase de corrective.

Intervention Prévention inc. peut vous établir un diagnostic de tous ces aspects en rapport avec vos facteurs humains, ce qui peut augmenter votre performance globale. Une part importante de votre processus d’amélioration continue!

 

Références

Eric Brangier, Jean-Marc Robert, 2010. Manifeste pour l’ergonomie prospective : anticiper de futures activités humaines en vue de concevoir de nouveaux artéfacts. IHM 2010, Luxembourg, 20 – 23 septembre 2010

ISO 9241-391:2016. Ergonomie de l’interaction homme-système – Partie 391: Exigences, analyses et méthodes d’essai de conformité pour la réduction des saisies photosensibles

ISO/TR 9241-100:2010. Ergonomie de l’interaction homme-système – Partie 100: Introduction aux normes relatives à l’ergonomie des logiciels

National Institute for Occupational Safety and Health, (NIOSH), Report of Investigations 9684 Practical Demonstrations of Ergonomic Principles Susan M. Moore, Ph.D., Janet Torma-Krajewski,  Lisa J. Steiner.

Robert S. Bridger, 2009. Introduction to ergonomics, 3rd ed. CRC Press, Taylor & Francis, Florida

Abonnez-vous à notre infolettre

Veuillez vous inscrire pour recevoir les nouveautés, les mises à jour et nos formations disponibles.

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Vous avez besoin de notre expertise pour un projet SST ?

Commençons ensemble en évaluant votre projet avec une consultation téléphonique
gratuite de 30 minutes.

Intervention Prévention Inc.

Intervention Prévention œuvre dans le domaine de la sécurité au travail en offrant des services spécialisés répondant aux normes CSA Z462 – Sécurité électrique en milieu de travail, CSA Z460 – Maîtrise des énergies dangereuses : Cadenassage et autres méthodes, et CSA Z432 – Protection des machines. Nos domaines d’expertise sont donc reliés au cadenassage, à la sécurité électrique et à la sécurité machine. La satisfaction de nos clients est le gage de notre compétence

COORDONNÉES

226-3275 rue de l’Industrie
Saint-Mathieu-de-Beloeil (Québec)
J3G 0M8