Un plan de sauvetage pour les travaux en hauteur, est-ce utile ?

Par Oct 20, 2022Travail en hauteur

Dans votre milieu de travail, vous êtes sans doute sensibilisés au danger d’une chute de hauteur et aux mesures à mettre en place pour l’éliminer, sinon le contrôler.

La meilleure stratégie est d’abord d’empêcher la chute, en prévoyant le maximum d’opérations au sol, soit en utilisant des protections collectives. Si cela s’avère impossible, il faut arrêter la chute des travailleurs en utilisant une surface de recueil (plateforme ou filet) ou un équipement de protection individuelle (harnais de sécurité, liaison antichute et système d’ancrage).

L’équipement de protection individuelle n’élimine pas la chute…

L’équipement de protection individuelle n’élimine pas la chute, mais il la contrôle. Bien utilisé, il limite l’impact lors de la chute et permet ainsi d’éviter des lésions importantes, pourvu que le travailleur ne heurte pas un obstacle avant l’immobilisation dans son harnais. Le travailleur se retrouve-t-il alors hors de danger? Pas encore!

Le « syndrome du harnais » peut survenir et, en quelques minutes, provoquer une perte de conscience et finalement causer de graves lésions au travailleur, ou pire, son décès, si la prise en charge est inadéquate.

C’est pour ces raisons qu’une procédure, ou un plan de sauvetage permettant une intervention rapide dans un délai maximal de 10 à 15 minutes, pour décrocher un travailleur suspendu dans un harnais à la suite d’une chute est nécessaire.

Ça n’arrive jamais, je vais faire attention, ça va juste prendre 2 minutes, c’est trop compliqué, pas le temps…

Malgré tout, la mise en place d’un plan de sauvetage est souvent négligée lors de l’étape de préparation de travaux en hauteur. « Ça n’arrive jamais, je vais faire attention, ça va juste prendre 2 minutes, c’est trop compliqué, pas le temps de faire ça…»

Un plan de sauvetage devrait contenir:

  • Le nom du responsable de l’élaboration du plan;
  • Les noms du ou des sauveteurs;
  • Le nom du secouriste du milieu de travail, si autre que le sauveteur;
  • Les noms des participants au sauvetage ainsi que leurs rôles;
  • Identifier les équipements nécessaires au sauvetage et leur disponibilité;
  • Le code, ou message d’urgence;
  • La responsabilité de chacun des intervenants.

Pas aussi complexe que cela puisse sembler…

En d’autres termes, un plan de sauvetage détermine :

  • Qui surveillera
  • De quoi avons-nous besoin
  • Comment le ferons-nous

Dans bien des cas, le plan de sauvetage est aussi simple que d’avoir un escabeau ou une échelle à proximité que l’on peut simplement mettre sous les pieds de la personne afin qu’elle redescende.

Prévoir d’avance. Si ça arrive, on fait quoi…

Selon l’environnement de travail, différentes solutions sont possibles. (Ex. : Avoir une plateforme élévatrice à proximité). Il faut juste le prévoir d’avance afin de ne pas être pris au dépourvu! Surtout, n’entreprenez pas le travail si vous ne savez pas comment on peut vous porter secours.

Un surveillant, mais pourquoi…

Le surveillant, quant à lui, joue rôle très important. Il est là pour appeler de l’aide en cas de chute et intervenir rapidement. Il doit avoir un contact visuel constant avec la personne effectuant les travaux et demeurer sur place tout au long des travaux. Il doit avoir avec lui un moyen de communication en cas d’urgence (radio, téléphone, etc.) afin d’appeler de l’aide. Deux travailleurs peuvent se surveiller mutuellement lors de travaux.

J’utilise une plateforme élévatrice. Dois-je avoir un plan de sauvetage?

Bien sûr. Pour les travaux à partir d’une nacelle ou d’une plateforme élévatrice, il est aussi nécessaire d’avoir un plan de sauvetage. Dans ce cas, le surveillant doit savoir comment opérer l’équipement à partir du sol afin de pouvoir redescendre le travailleur au sol. Une seconde plateforme élévatrice peut aussi être utilisée.

Travailler seul? Attention…

Le travail en hauteur sans surveillance vous met à risque inutilement. Même avec une radio, comme le choc subi lors d’une chute est très brutal, cette dernière est souvent projetée au sol. Si vous êtes toujours conscient, vous vous retrouvez en bien mauvaise posture. Imaginez maintenant que vous êtes dans un lieu isolé…

Premiers soins requis…

Lorsque la victime est décrochée, elle doit demeurer debout, assise ou accroupie. En cas d’arrêt cardiaque, une réanimation est faite immédiatement. Par contre, si la respiration est autonome, et ce, même si la victime est inconsciente, après l’avoir descendue, on la place en position assise dans un endroit chaud. Par la suite, la victime est allongée de façon progressive pendant que l’on surveille ses signes vitaux (pouls, tension artérielle, respiration, etc.). Si un transfert à l’hôpital est nécessaire, il faudrait prévoir envoyer la victime où il y a une unité de dialyse, étant donné que le syndrome du harnais peut entraîner des problèmes rénaux qui pourraient être irréversibles advenant l’absence de traitements adéquats.

En conclusion

Votre santé et votre vie méritent bien de prendre le temps de les protéger. Le plan de sauvetage est là pour ça!

Parlez-nous de vos besoins et un expert vous répondra!

Intervention Prévention Inc.

Intervention Prévention œuvre dans le domaine de la sécurité au travail en offrant des services spécialisés répondant aux normes CSA Z462 – Sécurité électrique en milieu de travail, CSA Z460 – Maîtrise des énergies dangereuses : Cadenassage et autres méthodes, et CSA Z432 – Protection des machines. Nos domaines d’expertise sont donc reliés au cadenassage, à la sécurité électrique et à la sécurité machine. La satisfaction de nos clients est le gage de notre compétence

COORDONNÉES

137-2020 rue André-Labadie, Beloeil (Québec) J3G 0W6