Cadenassage : Nouveautés de la norme CSA Z460:20

Par | Août 19, 2020 | Cadenassage

La mise à jour de la norme CSA Z460 sur le cadenassage et d’autres méthode de maîtrise des énergies vient d’être publiée en août 2020. Les blogues suivants précédemment publiés abordent différents aspects du cadenassage toujours d’actualité et peuvent aussi vous être utiles :

­   Cadenassage des équipements mobiles

­   Méthodes alternatives au cadenassage

­   Aide à la vérification énergie zéro électrique

­   Programme de cadenassage

­   Contenu des fiches de cadenassage (maintenant appelées procédures de cadenassage)

­   Cadenas à clé unique et étiquette d’information

La version 2020 de la norme CSA Z460 contient quelques ajouts notables par rapport à la version précédente. Les points listés ci-dessous abordent les principaux changements apportés, dont les plus conséquents sont dans les annexes de la norme.

7.3.2.3 Procédures de maîtrise des énergies dangereuses

Le terme « fiche de cadenassage » est remplacé par « procédure de maîtrise des énergies » ou « procédure de cadenassage » dans la version 2020 de la norme. Ce terme devient donc uniformisé avec le RSST.

7.3.9 Emplacements éloignés

En guise de clarification de ce qui est considéré comme étant un emplacement éloigné, il est simplement ajouté que chaque organisation devrait établir elle-même ce qu’elle considère comme un emplacement éloigné avec comme exemple « une zone de travail éloignée d’un centre de commande. » Il s’agit, par exemple, de réseaux de canalisation dont les postes de pompage sont éloignés les uns des autres ou encore les réseaux de distribution de gaz et d’électricité.

Dans ces cas, les personnes qui effectuent le travail ne sont pas celles qui appliquent le cadenassage. Par conséquent, les enjeux de communication sont importants et « des procédures documentées doivent être suivies parallèlement à l’obtention d’autorisations écrites ».

En outre, une suggestion est faite dans la version 2020 de faire vérifier le cadenassage, si possible, par une deuxième personne autorisée, dans le cas des emplacements éloignés.

Annexe D : Modèles de programme et de politique de cadenassage, de procédure générale de cadenassage (individuel) et de procédure approuvée de maîtrise des énergies

La mise en forme a changé mais le contenu reste le même à l’exception de l’ajout d’un organigramme du processus de cadenassage individuel qui détaille toutes les étapes depuis l’affectation de la tâche à son achèvement, en passant par l’apposition d’un cadenas de supervision en cas de report du travail.

Annexe E : Écriteaux de cadenassage, diagrammes des flux et normes en matière de nomenclature (anciennement Annexe E Fiches de cadenassage)

Le principal ajout à l’annexe E est la partie E.1 qui porte sur un exemple de norme en matière de nomenclature. Cette partie peut être très utile pour les organisations qui veulent mettre en place une nouvelle identification des points de coupure qui devraient tous avoir un identifiant unique facilement visible sur place.

Le reste de l’annexe E reprend les mêmes exemples d’écriteaux et de procédure (fiches) de cadenassage, mis en forme différemment.

Annexe F : Modèle de procédure de cadenassage de groupe

Il s’agit de l’annexe G de la version précédente, avec quelques modifications (mise en forme, images). En particulier, deux organigrammes sont ajoutés : un organigramme du processus de cadenassage individuel et un organigramme du processus de cadenassage de groupe. Ils présentent sous forme d’organigramme l’accomplissement d’une procédure de cadenassage au complet. Il y a également un organigramme de mise à l’essai. La mise à l’essai étant la remise d’énergie partielle ou complète en cours d’intervention pour des tests ou autres besoins avant de remettre à énergie zéro et continuer.

La section F.2 explique l’utilisation d’une boîte de cadenassage auxiliaire dans le cadre d’un cadenassage de groupe impliquant un grand nombre de travailleurs autorisés. Ce processus implique l’utilisation d’un cadenas de supervision et permet d’effectuer le cadenassage et d’y mettre fin plus rapidement.

Annexe I : Conseils relatifs aux chantiers de construction

Il s’agit d’un ajout à la version 2020 de la norme. Les chantiers de construction sont le théâtre de nombreuses activités plus ou moins complexes effectuées simultanément par de nombreuses entreprises. Cette annexe stipule que « le programme de maîtrise des énergies dangereuses de l’utilisateur hôte soit utilisé pour coordonner tous les services externes et programmes des entrepreneurs externes ». Y sont également listés 18 points guidant le respect de cette exigence. Par exemple, l’utilisation de méthodes d’isolement par zone est recommandée à l’étape de mise sous tension du réseau électrique d’un chantier.

Annexe M : Exemples d’application pour le matériel et la machinerie mobiles

La section M.4 est un ajout à la version 2020. Elle met l’emphase sur les 4 points suivants concernant les véhicules à moteurs à combustion interne :

          Les risques liés au démarrage des moteurs à combustion interne non équipés de dispositif d’isolement d’énergie cadenassable pour en empêcher le démarrage;

          Les dispositifs d’isolement des sources d’énergies sur le matériel mobile;

          Les sources d’énergies dangereuses potentielles et résiduelles, très fréquentes sur les équipements mobiles.

Ces ajouts à la norme aident à identifier les sources potentielles de dangers sur les équipements mobiles et les mesures à mettre en place pour contrôler les énergies.

Annexe N : Méthode de maîtrise pour les autres systèmes énergétiques

Cette nouvelle annexe vise à identifier les risques et les mesures à prendre propres aux systèmes énergétiques comme les éoliennes et les panneaux solaires. Il s’agit de deux exemples d’application de la notion de contrôle des énergies dans l’environnement autour de la zone d’intervention. Par exemple, on peut isoler la source d’énergie électrique alimentant les systèmes mais l’éolienne ou le panneau électrique produisent eux-mêmes de l’électricité et deviennent donc une autre source d’énergie à maîtriser.

Annexe S : Exemple visant le processus de prise de décision pour d’autres méthodes de maîtrise;

Cette nouvelle annexe contient notamment un tableau contenant de nombreux exemples de tâches comparées aux critères de choix pour savoir si ces tâches peuvent être effectuées sous une méthode autre que le cadenassage. C’est l’objet de cette annexe, en plus d’aider à identifier une méthode de maîtrise des énergies.

Annexe T : Prise en considération des facteurs de rendement humain

Derrière cette notion de rendement humain se trouve essentiellement la notion d’erreur humaine ou de facteur humain dans la survenance des incidents ou accidents. L’application des méthodes de maîtrise des énergies étant basée sur l’humain, cet ajout à la norme permet d’aborder la gestion des erreurs humaines afin de les limiter au maximum et ainsi améliorer l’efficacité des méthodes de travail.

Prochains évènements

  1. Formation | Cohabitation chariots et piétons | VIRTUEL

    septembre 29 @ 08:00 - 12:00
  2. Formation | DANGER : Travail sous tension | VIRTUEL

    octobre 8 @ 08:00 - 16:00
  3. Formation | Cadenassage | VIRTUEL

    octobre 15 @ 08:00 - 12:00
  4. Formation | SIMDUT 2015 | VIRTUEL

    octobre 16 @ 08:00 - 12:00
  5. Formation | Travail à chaud | VIRTUEL

    octobre 19 @ 08:00 - 12:00

Abonnez-vous à notre infolettre

Veuillez vous inscrire pour recevoir les nouveautés, les mises à jour et nos formations disponibles.

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Questions or comments?

Intervention Prévention Inc.

Intervention Prévention œuvre dans le domaine de la sécurité au travail en offrant des services spécialisés répondant aux normes CSA Z462 – Sécurité électrique en milieu de travail, CSA Z460 – Maîtrise des énergies dangereuses : Cadenassage et autres méthodes, et CSA Z432 – Protection des machines. Nos domaines d’expertise sont donc reliés au cadenassage, à la sécurité électrique et à la sécurité machine. La satisfaction de nos clients est le gage de notre compétence

COORDONNÉES

226-3275 rue de l’Industrie
Saint-Mathieu-de-Beloeil (Québec)
J3G 0M8

SUIVEZ-NOUS