Intégrer la ludification à votre formation continue pour augmenter l’engagement des apprenants

Par Avr 28, 2022Autres

Quand l’idée de la formation continue est évoquée, elle est souvent reçue avec dédain. Soit par l’employeur qui y voit une perte de temps et de productivité, ou par le travailleur qui y voit un fléau auquel il doit se soumettre. Malgré une possible perception initiale négative de cette forme d’enseignement, il est crucial d’en comprendre l’importance.

Sans équivoque, la formation continue permet d’une part, en tant qu’employeur, de garantir l’efficacité et l’expertise de ses travailleurs, et d’autre part, en tant que travailleur, d’assurer le maintien et la mise à jour ou à niveau de ses connaissances professionnelles, selon le besoin. Ainsi, bien que le contenu des formations suivies puisse parfois sembler redondant, il est nécessaire de revoir les principes vus dans le passé afin d’assurer que les acquis demeurent, et ce, malgré le temps qui passe.

Bien sûr, la mission de tout formateur est de transmettre l’information nécessaire sur un sujet donné aux participants, mais aussi de promouvoir la rétention de celle-ci. Pour arriver à ce but, un formateur doit donc faciliter l’apprentissage des participants, soit en augmentant leur motivation et leur participation.

C’est ici qu’entre en compte la ludification de l’enseignement.

La ludification, que l’on désigne souvent par le terme anglais « gamification », peut faire référence à deux principes différents.

L’intégration du jeu

En premier lieu, elle se définit par l’utilisation de jeux, vidéos ou non, et éducatifs ou non, dans un domaine sans lien direct avec ceux-ci. Le jeu est intégré au plan de cours et utilisé afin d’enseigner une partie de la matière de cours aux étudiants ou afin de leurs offrir des exercices qui permettent d’appliquer l’information théorique apprise.

On peut donner en exemple l’ajout du jeu vidéo « Minecraft: Education Edition », une version du phénomène mondial « Minecraft » conçue spécifiquement à des fins éducatives, au curriculum d’un cours. À travers le jeu, les étudiants peuvent, entre autres apprendre et mettre en pratique certains aspects des mathématiques.

L’intégration de mécaniques de jeu

En second lieu, on indique par la ludification, l’implémentation de mécaniques et d’éléments de jeu dans un environnement hors-jeu. On peut considérer l’ajout d’un système de trophées ou de badges qui sont donnés pour avoir complété une certaine tâche ou pour avoir effectué un travail de qualité. On parle parfois de niveau ou de grade, relatant de l’expérience d’individus sur un sujet donné.

À titre d’exemple concret, Nike+, une application développée par Nike se veut motiver les gens à maintenir un mode de vie sain en intégrant la course dans leur routine quotidienne à travers plusieurs des mécaniques de jeu énumérées précédemment. L’application propose un système de classement, de points et de badges qui permet à l’usager d’évaluer son progrès en temps réel, de le partager et de le comparer à celui de son entourage.

Pourquoi intégrer la ludification ?

Pour le contexte de ce billet de blogue, nous considérons la ludification dans le domaine de la formation continue. Nous parlons donc d’une méthodologie d’enseignement qui intègre le jeu ou ses mécaniques au curriculum de formations pour faciliter l’apprentissage ou pour motiver les participants à celles-ci.

Tel que mentionné en introduction, la formation continue est souvent entourée d’un voile de désintérêt. Elle est perçue comme une perte de temps et d’argent par bien trop. Entreprises et individus formateurs cherchent à remédier à ce problème par maintes techniques qui s’avèrent plus ou moins fructueuses.

La ludification des formations pourrait se révéler être la solution recherchée à cette question. Son but principal est d’éviter cette mauvaise conception de l’éducation continue en engageant davantage le participant dans l’apprentissage. On cherche à augmenter son attention, sa motivation et sa participation à la formation par l’entremise de principes de jeu qui tirent sur nos désirs de réussite, d’amélioration, de compétition et de communauté.

Comment intégrer la ludification ?

Bien qu’il puisse être difficile d’ajouter des éléments de jeu au contenu d’une formation directement, plus largement, il est possible d’élaborer différentes mécaniques et de les intégrer à un Learning Management System (LMS). On peut donc offrir aux travailleurs certains badges pour l’accomplissement d’une formation ou pour une performance au-delà de la normale.

Dans le contexte de la formation continue, il est potentiellement plus envisageable d’intégrer directement le jeu à son curriculum de cours. On vient donc chercher l’interaction des participants en leur demandant de compléter un niveau, une mission ou un exercice dans un environnement ludique en cherchant à stimuler son attention et ses désirs d’accomplissement et de plaisir.

On vient ici ajouter des sources de contentement ou d’amusement à un contexte qui pourrait sembler inintéressant ou impertinent aux participants. Par l’entremise de l’implémentation de mécaniques de jeu, on souhaite toucher les émotions et les désirs des individus afin de les motiver, et ainsi, de leur permettre d’atteindre les objectifs d’apprentissage établis.

Pour s’éloigner de la spéculation, prenons en exemple notre firme de consultation et de formation Intervention Prévention inc. Par la ludification de nos formations, soit l’intégration d’activités interactives dans nos cours offerts, on souhaite faciliter l’atteinte des objectifs de sécurisation de nos clients dans l’intention d’assurer la santé, la sécurité et l’intégrité physique et psychique des travailleurs.

Pourquoi éviter la ludification ?

Comme toute méthodologie, la ludification de la formation n’est pas exempte de désavantages qui pourraient prévenir son adoption. Nombreuses critiques de la ludification soulèvent ses points négatifs.

Notamment, une mauvaise implémentation de mécaniques de jeu pourrait mener à des conséquences négatives sur les travailleurs qui ralentissent l’atteinte d’une variété d’objectifs pour la compagnie ou l’individu. Suivant l’établissement d’un système de classement, par exemple, qui permet aux travailleurs de comparer leur succès, la comparaison des uns et des autres pourrait s’élever au-dessus de l’esprit de compétition saine. On y verrait ainsi le développement d’une situation à somme nulle, soit une situation où la somme des gains et des pertes de chacun est de zéro.

Est-ce la bonne solution ?

Avant d’intégrer le jeu ou les éléments de jeu à ses cours formatifs, on doit considérer ses avantages et ses inconvénients. Si l’on va de l’avant avec la ludification de ses formations, il est impératif de prendre soin de bien l’implémenter pour éviter, dans la limite du possible, ses désagréments.

Le futur de l’enseignement, soit pour la formation initiale ou continue des personnes, est en constante évolution. De nouvelles méthodologies sont théorisées, testées et mises en œuvre et tentent de faciliter l’apprentissage et d’augmenter la motivation des apprenants. Comme le jeu est omniprésent dans notre monde moderne, il va de soi que son insertion à l’éducation suivra. Reste à voir si la ludification de l’enseignement se prouvera soutenable à long terme.

Parlez-nous de vos besoins et un expert vous répondra!

Intervention Prévention Inc.

Intervention Prévention œuvre dans le domaine de la sécurité au travail en offrant des services spécialisés répondant aux normes CSA Z462 – Sécurité électrique en milieu de travail, CSA Z460 – Maîtrise des énergies dangereuses : Cadenassage et autres méthodes, et CSA Z432 – Protection des machines. Nos domaines d’expertise sont donc reliés au cadenassage, à la sécurité électrique et à la sécurité machine. La satisfaction de nos clients est le gage de notre compétence

COORDONNÉES

137-2020 rue André-Labadie, Beloeil (Québec) J3G 0W6