Sécurité machine: Les modes de fonctionnement à énergie réduite

Par | Oct 16, 2018 | Sécurité machine

Sécurité machine:

Les modes de fonctionnement à énergie réduite

 

L’accès aux zones dangereuses lors d’activités de maintenance, ou même de montage et d’installation, ne devrait être permis que lorsque toutes les énergies ont été supprimées en appliquant le cadenassage, selon l’article 188.2 du RSST [1].

 

 Accès à une zone dangereuse pendant le fonctionnement

Cependant, certaines activités nécessitent non seulement d’accéder à une zone dangereuse, mais également de faire fonctionner l’équipement. Cela se traduit bien souvent par la mise en marche d’un équipement alors que des protecteurs ont été retirés, déplacés, ou des dispositifs de protection désactivés. L’article 189.1 du RSST prévoit un mode de commande spécifique pour ce type d’activité. Il s’agit de ce que l’on appelle un mode de fonctionnement à énergie réduite.

 

En quoi cela consiste-t-il?

Tout d’abord, c’est un mode de fonctionnement prioritairequi, lorsque sélectionné, désactive tout autre mode de fonctionnement. Ensuite, le règlement donne deux possibilités :

  1. Soit le dispositif de commande utilisé est du type commande à action maintenue, pour garder le contrôle en continu du mouvement;
  2. Soit l’équipement fonctionne avec des niveaux d’énergie réduits (ex. vitesse réduite, effort réduit, avance par à-coups).

 

Des recommandations normatives plus sécuritaires

Les normes, quant à elles, sont plus sécuritaires en recommandant que les trois conditions précédentes soient remplies simultanément [2, 3] :

–       Mode de fonctionnement prioritaire,

–       Commande à action maintenue,

–       Et niveaux d’énergie réduits.

La norme ISO 12100 (2010) ajoute une quatrième condition selon laquelle les fonctions dangereuses ne peuvent être activées par une action, volontaire ou non, sur les capteurs de l’équipement.

 

Qu’est-ce qu’une vitesse réduite? Un effort réduit?

Certains équipements, comme les robots, ont des normes spécifiques donnant une valeur précise d’énergie réduite considérée comme sécuritaire (ex. 250 mm/s). Néanmoins, selon les équipements, de nombreuses valeurs jugées sécuritaires existent [4]. Il est alors difficile de savoir quelle valeur choisir au moment de concevoir ou modifier un mode de commande à énergie réduite. Une multitude de paramètres sont à considérer tels que le type de commande, la forme des pièces en mouvement, ou encore la partie du corps exposée. En l’absence de norme spécifique contenant une valeur précise d’énergie réduite pour un équipement donné, on n’a d’autre choix que de procéder par comparaison avec des situations connues et normalisées [5].

 

 Exemple 1 :

 Mode T1 (ou apprentissage) des robots : mode de fonctionnement manuel du robot contrôlé depuis l’intérieur de l’enceinte avec le pendant d’apprentissage. La vitesse est réduite à 250 mm/s au maximum et la commande à action maintenue est utilisée conjointement avec un dispositif de validation à trois positions [6].

 

Exemple 2 :

Pour des activités de réglage sur des presses à injection, il existe un « mode réglage » activé par un sélectionneur verrouillable en position. Le mouvement dangereux ne doit être initié que par une commande à action maintenue et la vitesse ne doit pas excéder 25 mm/s [7].

 

Pour plus d’information à ce sujet, n’hésitez pas à contacter nos experts!

 

Références :

[1] Règlement sur la santé et la sécurité du travail du Québec, RLRQ, c. S-2.1, r. 13.

[2] Organisation internationale de normalisation. (2010). Sécurité des machines : principes généraux de conception : appréciation du risque et réduction du risque. Norme ISO 12100:2010. Genève : Organisation internationale de normalisation.

[3] Association canadienne de normalisation. (2017). Protection des machines. Norme CSA Z432-16. Toronto : Association canadienne de normalisation.

[4] Chinniah, Y., Aucourt, B., Bourbonnière, R. (2017). Safety of industrial machinery in reduced risk conditions. Safety Science 93, 152-161.

[5] Aucourt, B., Chinniah, Y. (2018). Sécurité des machines et mode de fonctionnement à énergie réduite – Démarche pour le choix de valeurs sécuritaires (Guide RG-1002). Tiré de https://www.irsst.qc.ca/publications-et-outils/publication/i/100998/n/securite-machines-modes-fonctionnement-energie-reduite

[6] Association canadienne de normalisation. (2014). Robots industriels et systèmes robotiques. Norme CSA Z434-14. Toronto : Association canadienne de normalisation.

[7] Association canadienne de normalisation. (2013). Maîtrise des énergies dangereuses : cadenassage et autres méthodes. Norme CSA Z460-13. Toronto : Association canadienne de normalisation.

 

Abonnez-vous à notre infolettre

Veuillez vous inscrire pour recevoir les nouveautés, les mises à jour et nos formations disponibles.

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Questions ou commentaires?

Intervention Prévention Inc.

Intervention Prévention œuvre dans le domaine de la sécurité au travail en offrant des services spécialisés répondant aux normes CSA Z462 – Sécurité électrique en milieu de travail, CSA Z460 – Maîtrise des énergies dangereuses : Cadenassage et autres méthodes, et CSA Z432 – Protection des machines. Nos domaines d’expertise sont donc reliés au cadenassage, à la sécurité électrique et à la sécurité machine. La satisfaction de nos clients est le gage de notre compétence

COORDONNÉES

226-3275 rue de l’Industrie
Saint-Mathieu-de-Beloeil (Québec)
J3G 0M8

SUIVEZ-NOUS