Les sources du gaspillage : Inventaire

Par | Juin 9, 2020 | Amélioration continue

Le gaspillage causé par les stocks non nécessaires doit être éliminé pour deux principales raisons. La première et la plus évidente pour n’importe quel gestionnaire des opérations, est que la tenue de stocks non nécessaires bloque de l’argent dans les matériaux et les pièces, ce qui a un impact direct et indirect sur les liquidités. De façon directe par les coûts engendrés par le maintien en stock (coûts de possession : opération de manutention, espace, tâches administratives associées au maintien et contrôle des stocks, assurances, etc.) et de façon indirecte par les pertes d’éventuelles conversions du stock en profit.

Il est donc primordial que cet argent soit débloqué en minimisant les stocks des produits à toutes les étapes du processus, en partant des stocks de matières premières jusqu’aux stocks de produits finis et en passant par les stocks de produits en cours.

À titre d’exemple, il suffit de regarder la courbe permettant de déterminer la quantité économique commandée (formule de Wilson) pour voir qu’aucun optimal ne peut être atteint avec de grandes quantités stockées (ne peut être associé à aucun gain).

La deuxième raison est que la tenue des stocks inutiles favorise la non-détection des problèmes (défectuosités).

Parmi les raisons qui paraissent moins évidentes pour lesquelles le gaspillage est causé par les stocks non nécessaires, on peut citer la sécurité des travailleurs, car en minimisant les stocks inutiles, plusieurs opérations de manutention seront éliminées ou optimisées (risque relié à la cohabitation entre piéton et équipement de manutention tel que chariot élévateur). De plus, le risque de nature ergonomique sera plus maîtrisable en se donnant la possibilité d’agir au niveau de la reconception des unités de charge par exemple.

Pour trouver les causes du gaspillage causé par les stocks inutiles, il faut chercher au niveau de deux aspects, soient, la méthode de gestion du stock, et la gestion de la production car, généralement, les stocks excessifs sont causés par la surproduction (qui d’ailleurs est une des 7 sources de gaspillage) afin de réduire le risque associé aux délais de livraison surtout lorsque la demande est à la fois aléatoire et qu’aucune méthode n’est utilisée pour établir les prévisions.

Les stocks inutiles peuvent être également causés par une mauvaise planification de l’installation ou un mauvais équilibrage du flux de travail.

Pour s’attaquer aux problèmes du gaspillage causé par les stocks inutiles, il est nécessaire de mettre en place les principes du « lean manufacturing », notamment le juste à temps et d’opter pour un flux plus tiré que poussé pour réduire les surproductions.

Il serait également très utile de revoir l’équilibrage des lignes et des cellules de production et de déterminer les cadences optimales (Takt time, Kanban) et de mieux maîtriser les temps de non-production (ex. : SMED).

Finalement, il est important de se rappeler que l’amélioration au niveau du gaspillage causé par les stocks inutiles aura sans doute un impact positif sur le niveau global de la sécurité des travailleurs et des installations en entreprise, car cela permettra d’agir sur des éléments du risque tels que les équipements de manutention.

Prochains évènements

  1. Formation | Cohabitation chariots et piétons | VIRTUEL

    septembre 29 @ 08:00 - 12:00
  2. Formation | DANGER : Travail sous tension | VIRTUEL

    octobre 8 @ 08:00 - 16:00
  3. Formation | Cadenassage | VIRTUEL

    octobre 15 @ 08:00 - 12:00
  4. Formation | SIMDUT 2015 | VIRTUEL

    octobre 16 @ 08:00 - 12:00
  5. Formation | Travail à chaud | VIRTUEL

    octobre 19 @ 08:00 - 12:00

Abonnez-vous à notre infolettre

Veuillez vous inscrire pour recevoir les nouveautés, les mises à jour et nos formations disponibles.

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Questions or comments?

Intervention Prévention Inc.

Intervention Prévention œuvre dans le domaine de la sécurité au travail en offrant des services spécialisés répondant aux normes CSA Z462 – Sécurité électrique en milieu de travail, CSA Z460 – Maîtrise des énergies dangereuses : Cadenassage et autres méthodes, et CSA Z432 – Protection des machines. Nos domaines d’expertise sont donc reliés au cadenassage, à la sécurité électrique et à la sécurité machine. La satisfaction de nos clients est le gage de notre compétence

COORDONNÉES

226-3275 rue de l’Industrie
Saint-Mathieu-de-Beloeil (Québec)
J3G 0M8

SUIVEZ-NOUS