L’intégration de la gestion SST dans le système de gestion globale des entreprises

Par | Fév 14, 2019 | Système de gestion SST

L’intégration de la gestion SST dans le système de gestion globale des entreprises

Théoriquement, n’importe quel organisme peut être classifié sous une des deux catégories suivantes :

  • Des entreprises qui choisissent de gérer la question SST selon la méthode cas par cas ou au jour le jour.
  • Des entreprises qui préférèrent gérer la santé et la sécurité de leur capital humain de manière plus proactive.

Tel qu’expliqué dans un blogue précédemment publié, les entreprises de la première catégorie perçoivent les efforts et les ressources allouées à gérer la SST comme étant des pertes ou des investissements dont le retour ne peut être quantifié. Ce fait est reflété par la position de l’entité chargée de la gestion de SST, généralement, isolée, purement administrative avec beaucoup de difficultés de communication avec les autres processus et/ou entité de l’entreprise et souvent avec d’autres attributions (car la gestion SST seulement est considérée comme une perte de ressources à récupérer en attribuant d’autres tâches).

Dans ces conditions, il serait très difficile de parler d’intégration du système de gestion SST dans la structure de gestion globale de l’entreprise pour la simple raison qu’il n’y a pas de système de gestion SST.

Dans le cas des entreprises de la deuxième catégorie, les systèmes de gestion SST ne sont pas intégrés seulement comme une partie de la structure de gestion globale de l’entreprise, mais avant cela, la SST est instaurée comme culture qui contribue à l’amélioration des performances de l’entreprise.

Un SGSST est l’ensemble intégré d’éléments organisationnels impliqués dans le cycle continu de planification, de mise en œuvre, d’évaluation et d’amélioration continue, visant à réduire les risques professionnels sur le lieu de travail. Ces éléments incluent, mais ne sont pas limités à, les politiques, les buts et objectifs, les structures et pratiques de prise de décision, les ressources techniques, les structures et pratiques de responsabilisation, les pratiques de communication, les pratiques d’identification des dangers, les pratiques de formation, le contrôles de risque, l’assurance de la qualité des organisations, les pratiques d’évaluation et les pratiques d’apprentissage organisationnel.

La finalité d’un système de gestion de la SST est de fournir un cadre pour la gestion des risques et détection des opportunités pour la SST. L’objectif et les résultats attendus du système de gestion de la SST sont d’empêcher l’apparition de traumatismes et pathologies liés au travail chez les travailleurs et de mettre à disposition des lieux de travail sûrs et sains. C’est pourquoi il est absolument essentiel que l’organisme supprime les dangers à la source et minimalise les risques pour la SST en prenant des mesures de prévention et de protection efficaces.

Lorsque ces mesures sont appliquées par l’organisme dans le cadre de son système de gestion de la SST, elles permettent d’améliorer non seulement sa performance en SST, mais aussi la performance des autres aspects qui reflètent la productivité de l’entreprise.

Un système de management de la SST peut s’avérer plus efficace et plus efficient lorsque l’on prend les mesures les plus en amont possible afin de saisir les opportunités d’amélioration de la performance en SST.

Pour assurer la proactivité et la résilience d’un système de gestion de SST, une approche d’amélioration continue basée sur un cycle PDCA (planifier, réaliser, évaluer et améliorer) doit être adoptée.

La planification, étant la première phase, détermine et assure avec grande certitude l’atteinte des objectifs avec un niveau de maîtrise optimal. Pour cela, l’organisme doit commencer par déterminer ce qui sera effectué, à long terme, à moyen, à court et à très court terme tout en fournissant les ressources nécessaires, attribuant les responsabilités, et déterminant des échéanciers pour chaque action.

Dans cette phase, il est également nécessaire que les méthodes d’évaluation des résultats soient précisées, ce qui permettra d’avoir une orientation claire vers les résultats et de s’offrir des possibilités d’ajustement en cours de processus.

Pour que les améliorations en SST soient mieux perçues, il faut que l’apport de l’amélioration des performances SST au niveau des autres processus métiers ou tous autres processus jugés (importants) soit clair et direct. Donc, durant la planification, il faut que les actions permettant d’atteindre les objectifs SST soient intégrées et contribuent à l’amélioration des processus métiers de l’entreprise.

Une fois la planification maîtrisée, le bon déroulement des phases du cycle PDCA sera assuré avec un haut niveau de certitude. D’autres blogues à venir seront dédiés à la discussion des autres phases.

Pour plus d’informations, contactez-nous!

Abonnez-vous à notre infolettre

Veuillez vous inscrire pour recevoir les nouveautés, les mises à jour et nos formations disponibles.

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Vous avez besoin de notre expertise pour un projet SST ?

Commençons ensemble en évaluant votre projet avec une consultation téléphonique
gratuite de 30 minutes.

Intervention Prévention Inc.

Intervention Prévention œuvre dans le domaine de la sécurité au travail en offrant des services spécialisés répondant aux normes CSA Z462 – Sécurité électrique en milieu de travail, CSA Z460 – Maîtrise des énergies dangereuses : Cadenassage et autres méthodes, et CSA Z432 – Protection des machines. Nos domaines d’expertise sont donc reliés au cadenassage, à la sécurité électrique et à la sécurité machine. La satisfaction de nos clients est le gage de notre compétence

COORDONNÉES

226-3275 rue de l’Industrie
Saint-Mathieu-de-Beloeil (Québec)
J3G 0M8