Sécurité électrique: Équipements de protection individuelle contre les chocs

Par | Oct 23, 2017 | Sécurité électrique

Sécurité électrique: Équipements de protection individuelle contre les chocs

 

Selon la norme CSA Z462-15, les gants isolants et outils isolés sont nécessaires lors d’une intervention sur un équipement sous tension si le travail se situe à moins de 0.3m d’une partie énergisée (sur la basse tension 750 Volts et moins) ou directement sur la partie énergisée. Il faut rappeler que le fait d’être exposé à une partie sous tension suit le même principe qu’un travailleur qui est exposé à une zone dangereuse en sécurité machine, et cette intervention doit être faite après avoir réalisé une analyse de risques.

La norme CSA Z462-15 ainsi que le guide d’information sur les dispositions règlementaires cadenassage et autres méthodes de contrôle des énergies de la CNESST, mentionnent que les tâches de diagnostic et de lecture peuvent être faites après une analyse de risques de la situation et le port du niveau adéquat des Équipements de Protection Individuelle (EPI) contre les arcs et contre les chocs. Cet article porte uniquement sur la protection contre les chocs et un autre article suivra pour les protections contre les arcs.

Il y a plusieurs EPI contre les chocs dont les bottes ou souliers de sécurité, le casque de sécurité, les gants isolés ou diélectriques, le tapis isolé de même que les manchettes. Les tapis isolés et les manchettes ne sont pas très utilisés, donc ici il sera question des trois autres équipements.

Les bottes de sécurité sont assujetties à la norme CSA Z195 et normalement, les bottes ou souliers de sécurité doivent porter le logo vert CSA et le symbole orange omega. Le logo vert représente le côté mécanique, soit la protection des orteils et la production de la semelle, tandis que le logo omega représente la résistance au courant électrique. L’essai effectué sur les bottes est un essai à 18 000 Volts et 0.01A et suite à sa réussite, la botte est certifiée. Du côté mécanique, la botte est soumise à des essais d’impact et de perforation. Il est possible maintenant d’avoir des bottes sans aucun métal qui permettent d’éviter certains risques lorsque le cuir est un peu brisé et aussi, c’est plus confortable dans les conditions froides. Il faut faire bien attention de ne pas confondre le symbole omega avec le symbole SD (Static Discharge) qui est une botte qui permet de dissiper l’énergie statique, donc qui n’est pas résistante à la tension.

Le casque de sécurité, quant à lui, doit être en bonne condition et conforme à la norme CSA Z94.1 et de classe E (essai diélectrique de 22 000 Volts). Il faut s’assurer que le plastique n’est pas sec (lignes non associées au frottement) et décoloré. Il faut éviter également l’ajout de collants qui pourraient potentiellement détériorer le plastique du casque par la colle et aussi cacher ses faiblesses lors de l’inspection.

Pour les gants isolants, il est très important de les protéger avec un gant de cuir par-dessus lors de leur utilisation ou de les insérer dans leur sac de protection lorsque l’on ne sent sert pas. Aussi, il faut choisir la bonne classe de gants qui correspond à la tension maximale d’utilisation.

Le travailleur doit bien inspecter ses gants, en débutant par celui de cuir qui doit être exempt de trous, fissures, graisse et huile. La vérification du gant isolé doit débuter avec l’essai de fuite, ce qui signifie rouler le gant afin d’accumuler de l’air dans les doigts et ainsi vérifier son étanchéité.

Par la suite, il doit s’assurer en étirant légèrement les doigts que le caoutchouc n’est pas séché. S’il est sec, ça va faire comme tirer sur un vieil élastique.

Ensuite, il faut vérifier la date de l’essai, qui ne doit pas dépasser 6 mois d’utilisation. Si le gant n’est pas utilisé et emballé comme la paire de remplacement du magasin, il peut être gardé jusqu’à 12 mois à des conditions normales (température, pression, humidité).

L’étiquette du dessus montre plusieurs informations dont la grandeur (1), la tension maximale (2), la classe (3) ainsi que la norme ASTM D120 qui a permis de certifier le gant.

Finalement, le travailleur doit s’assurer que la classe et la tension maximale correspondent à son intervention.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à nous contacter!

Abonnez-vous à notre infolettre

Veuillez vous inscrire pour recevoir les nouveautés, les mises à jour et nos formations disponibles.

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Questions ou commentaires?

Intervention Prévention Inc.

Intervention Prévention œuvre dans le domaine de la sécurité au travail en offrant des services spécialisés répondant aux normes CSA Z462 – Sécurité électrique en milieu de travail, CSA Z460 – Maîtrise des énergies dangereuses : Cadenassage et autres méthodes, et CSA Z432 – Protection des machines. Nos domaines d’expertise sont donc reliés au cadenassage, à la sécurité électrique et à la sécurité machine. La satisfaction de nos clients est le gage de notre compétence

COORDONNÉES

226-3275 rue de l’Industrie
Saint-Mathieu-de-Beloeil (Québec)
J3G 0M8

SUIVEZ-NOUS