Conception et chargé de projet

Par Nov 29, 2023Sécurité machine

Le processus d’analyse et de réduction du risque fait l’objet de plusieurs normes dont les normes canadienne CSA Z432 et internationale ISO 12100. Il est globalement toujours le même, et ce, d’ailleurs, quel que soit le domaine d’application. En résumé, il revient à :

  1. Identifier un problème,
  2. Le détailler de façon la plus exhaustive possible,
  3. Le quantifier avec une estimation du risque,
  4. Mettre en place des solutions pour y remédier,
  5. Vérifier l’efficacité des solutions et leur maintien en place.

Le règlement sur la santé et la sécurité du travail repose en grande partie sur ce processus. En effet, l’article 177 du nouveau règlement en vigueur depuis le 27 juillet 2023 et publié dans la Gazette officielle du 12 juillet 2023 dit ceci :

« Les moyens de protection appropriés doivent être choisis selon des principes et une méthodologie reconnus d’appréciation et de réduction du risque, tels que ceux préconisés par les normes Protection des machines, CSA Z432, et Sécurité des machines — Principes généraux de conception — Appréciation du risque et réduction du risque, ISO 12100 et selon les conditions prévues aux articles 181 à 185, selon le cas. »

Le point de départ de la démarche de sécurisation d’une machine est donc l’analyse de risque. Si elle est bien faite, elle va mettre les bases pour la recherche de solutions. La recherche de solution est, en fait, une étape de conception.

Comment savoir si une solution envisagée est efficace et conforme à la réglementation?

Lors de l’étape de conception, plusieurs solutions peuvent émerger. Le concepteur ou l’équipe de conception va faire des propositions aux décideurs et aux utilisateurs de la machine. Des contraintes opérationnelles et budgétaires vont orienter le choix et possiblement nécessiter des compromis. Un ingénieur a le devoir de respecter la réglementation et d’assurer la sécurité des travailleurs. Un ingénieur spécialisé en sécurité machine pourra adapter sa conception aux contraintes tout en garantissant la conformité au RSST et aux normes. La démarche de réduction du risque, quand elle est bien maîtrisée, permet bien souvent de combiner plusieurs mesures pour réduire les risques résiduels, et ce, avant même d’envisager des mesures moins efficaces qui reposent sur l’humain comme la formation et information, les EPI, etc. C’est particulièrement vrai, par exemple, dans le cas d’un besoin d’accès pendant le fonctionnement de la machine où, typiquement, un protecteur interverrouillé ou un rideau optique seuls deviennent un obstacle. Cela augmente la probabilité de contournement illégal des sécurités en place. Il existe des mesures complémentaires pouvant être mises en œuvre afin de tenir compte de toutes les contraintes opérationnelles.

Pourquoi un chargé de projet?

Une fois qu’une solution définitive a été choisie, il reste à la mettre en œuvre. Il s’agit alors de procéder à l’achat de composants, à la fabrication des autres et à leur installation. De plus, dans bien des cas il faut gérer en parallèle le volet mécanique (ex. protecteurs) et le volet électrique (ex. système de commande). Cela représente donc potentiellement autant de fournisseurs et installateurs différents. Ces derniers auront sans doute besoin de visiter les lieux pour fournir des soumissions adaptées à la situation. En outre, pour obtenir un juste prix, il est nécessaire de faire plusieurs demandes de soumission. Cela représente donc beaucoup de gestion logistique et de temps.

Faire appel à un chargé de projet habitué à gérer des projets de sécurisation de machines industrielles représente un atout considérable pour s’assurer qu’un tel projet arrive à terme avec succès, tel que mentionné dans notre précédent blogue sur la valeur des gestionnaires externes. De plus, lorsque ledit chargé de projet est proche de ou fait partie de l’équipe de conception, il sera en mesure de répondre aux nombreuses questions des fournisseurs et installateurs. C’est la recette idéale pour un projet clé en main en sécurité machine.

Abonnez-vous à notre infolettre

Veuillez vous inscrire pour recevoir les nouveautés, les mises à jour et nos formations disponibles.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Parlez-nous de vos besoins et un expert vous répondra!

Intervention Prévention Inc.

Intervention Prévention œuvre dans le domaine de la sécurité au travail en offrant des services spécialisés répondant aux normes CSA Z462 – Sécurité électrique en milieu de travail, CSA Z460 – Maîtrise des énergies dangereuses : Cadenassage et autres méthodes, et CSA Z432 – Protection des machines. Nos domaines d’expertise sont donc reliés au cadenassage, à la sécurité électrique et à la sécurité machine. La satisfaction de nos clients est le gage de notre compétence

COORDONNÉES

137-2020 rue André-Labadie, Beloeil (Québec) J3G 0W6