Les sources du gaspillage : Amélioration continue et sécurité

Par | Juin 9, 2020 | Amélioration continue

Dans une série de sept blogues, nous avons discuté brièvement de chaque type de gaspillage (sources de gaspillage) soient, les rebuts/rejets, le transport, les mouvements, les attentes, la surproduction, le surtraitement et les stocks.

Les causes et les coûts directs et indirects ont été également présentés de manière non exhaustive et parfois, quelques exemples de l’impact de ces sources du gaspillage sur la santé et la sécurité des travailleurs ont été donnés.

Dans ce blogue, nous allons essayer non seulement de mieux éclaircir le lien entre les sources du gaspillage et les problèmes de la santé et la sécurité, mais aussi d’expliquer le lien « d’équivalence » qui existe souvent entre une action d’amélioration initiée par un problème de sécurité et une autre initiée par une préoccupation d’amélioration des performances.

Les actions entreprises pour améliorer ou résoudre un problème relié à la sécurité sont souvent (pas toujours, mais souvent) motivées par les exigences réglementaires internes ou externes (ex.: syndicats, autorité de réglementation en matière de santé et de sécurité au travail), et c’est une des principales raisons pourquoi toute amélioration de sécurité est perçue en premier lieu comme une action contreproductive (ne génère pas de profit, pas de valeur ajoutée et peut même impacter négativement les performances en production). Au fil du temps, il est devenu difficile de mettre en place des mesures ou de concevoir des solutions qui permettent à la fois d’améliorer la sécurité et la performance, en ne considérant pas les contraintes de sécurité comme un facteur dans une action motivée initialement par l’amélioration de la performance, mais en les considérant comme une action qui doit permettre d’améliorer le niveau de sécurité et aussi d’atteindre le même niveau de performance voulu que si l’action avait été initiée par un besoin d’amélioration de performance. Autrement dit, il faut croire à « l’amélioration par la sécurité ».

L’amélioration par la sécurité n’est pas une invention, ou un concept qui engendrera une grande modification des façons de faire ou de penser. Cela ne prend qu’un léger changement de la façon de voir les choses car, c’est ce qu’on fait déjà sans s’en rendre compte.

À titre d’exemple, prenons un problème de sécurité causé par une cohabitation piéton-chariot élévateur où le risque de collision est élevé. D’une première vue, c’est un problème de sécurité pour lequel nous avons le choix entre plusieurs pistes de solutions. Généralement, c’est la piste qui repose sur la notion de séparation totale entre la sécurité et la performance qui est adoptée (ex. : des procédures, des interdictions de circulation, limitation de vitesse, surveillance, etc.). Toutefois, si on vise une résolution de ce problème dans le cadre d’une prévention intrinsèque (qui nécessite généralement un peu plus de réflexion), on va se trouver en train de réfléchir à comment les opérations de transport peuvent être réduites ou éliminées, ce qui représente la solution la plus efficace, mais, sans s’en rendre compte, on se trouve également en train de régler un problème de gaspillages relié au transport où l’effet positif pour la performance est indéniable et c’est le même résultat qui aurait dû être attendu si initialement, le problème avait été un problème d’amélioration de performance en agissant sur le gaspillage dû au transport.

Si bas, un tableau qui donne quelques exemples des problèmes de sécurité causés directement ou indirectement par les gaspillages du Lean.

 

GaspillageExemple de problèmes de sécurité associés
Le transportAccidents causés par les machines mobiles (chariot élévateur, transpalette, etc.).

Accidents causés par les charges manutentionnées.

Des TMS causés par les opérations manuelles associées aux opérations de transport.

Les mouvementsLes problèmes ergonomiques à cause des sollicitations excessives de certaines parties du corps.

Augmentation de la probabilité de contournement des mesures de sécurité.

Les stocks 
Le surtraitementIndirectement relié aux gaspillages dus au mouvement.

Les méthodes de travail peu ou non standardisées peuvent conduire à une utilisation non sécuritaire des machines

La surproductionUne surproduction est reliée aux problèmes de transport, du stockage et de mouvement, donc elle hérite au moins des mêmes types de problèmes pour la santé et la sécurité des travailleurs
Les attentesLes pertes causées par les attentes sont généralement récupérées par des cadences plus élevées par après ou par des heures de travail supplémentaires, ce qui engendre des problèmes ergonomiques et une augmentation du risque d’accident si ce dernier dépend en partie ou en totalité du niveau d’attention du travailleur
Les rebuts/rejetsLes rebuts et les rejets peuvent être un symptôme des méthodes de travail peu ou non standardisées, donc une utilisation non sécuritaire des machines

 

Il est à noter que ce tableau contient seulement des exemples et les problèmes de santé et de sécurité qui peuvent être reliés aux sources de gaspillages selon d’autres processus.

Finalement, améliorer la performance en production en partant d’un problème de sécurité est souvent possible, et lorsque c’est le cas, il est très recommandé d’aller avec cette vision afin d’effacer l’image contreproductive de toute action d’amélioration de sécurité.

Abonnez-vous à notre infolettre

Veuillez vous inscrire pour recevoir les nouveautés, les mises à jour et nos formations disponibles.

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Vous avez besoin de notre expertise pour un projet SST ?

Commençons ensemble en évaluant votre projet avec une consultation téléphonique gratuite de 30 minutes.

Intervention Prévention Inc.

Intervention Prévention œuvre dans le domaine de la sécurité au travail en offrant des services spécialisés répondant aux normes CSA Z462 – Sécurité électrique en milieu de travail, CSA Z460 – Maîtrise des énergies dangereuses : Cadenassage et autres méthodes, et CSA Z432 – Protection des machines. Nos domaines d’expertise sont donc reliés au cadenassage, à la sécurité électrique et à la sécurité machine. La satisfaction de nos clients est le gage de notre compétence

COORDONNÉES

226-3275 rue de l’Industrie
Saint-Mathieu-de-Beloeil (Québec)
J3G 0M8